Glyn Loosmore

Le moment fort du congrès 2009  a été l’adieu officiel à GLYN LOOSMORE, soldat d’honneur du 1er R.I.

En 1944, Glyn Loosmore, sergent et opérateur radio de l’équipe Jedburgh « Andy » fut largué en France, prés de Mézières-en-Brenne, trop bas et pas à l’endroit prévu, et fut le seul membre de son équipe à s’en sortir indemne. Lorsque les blessés d' »Andy », le major Ronald Parkinson, Fife, et le commandant français J.Vermeulen/Verneuil, Carlow, eurent été rapatriés en Angleterre par Lysander, il traversa le centre de la France en taxi afin de remplacer le Sgt (U.S.) Lewis Goddard, Oregon, radio de l’équipe « Ivor », qui s’était tué lors de son parachutage à Beddes près de Chateaumeillant.

Il fut alors rattaché pour emploi au 1er Régiment d’Infanterie (O.R.A. Berry/Morvan).

Il opéra depuis le château de Torchefoulon à côté de Verneuil (Cher), avec les deux autres membres de l’équipe « Ivor », le cptain John Cox, Monmouth, dit « John » et le lieutenant français Yves-Marie Colin/Le Dantec, Sélune, dit « Bill », qui, le 11 septembre 1944, avec le major Thomas Macpherson, Anselme, de l’équipe Quinine, participèrent à Arçay, en temps que témoins officiels, à la 2me reddition du Général allemand Elster et de sa colonne de 18.000 hommes au Colonel Bertrand, chef du 1er R.I.

Glyn Loosmore, pendant ce temps, émettait depuis la tour de Torchefoulon, afin de tenir Londres au courant de la situation.

Glyn Loosmore lors du Congrès 2005 à St Amand Montrond
Glyn Loosmore lors du Congrès 2005 à St Amand Montrond

Presque tous les ans Glyn Loosmore et son épouse Élisabeth venaient en France passer un moment au château de Torchefoulon

En ce samedi 19 septembre 2009, une ombre a plané entre les frondaisons du parc de Torchefoulon, le château de Verneuil.

Une ombre lumineuse comme l’était le sourire de Glyn Loosmore dont nous célébrions, avec ferveur, le souvenir.

La cérémonie commémorative mise au point avec enthousiasme et minutie par notre association, cérémonie illustrée ô combien par la présence de la musique qui prend aux tripes et de nombreux militaires du 1er R.I. en armes, a profondément marqué les esprits et les cœurs. Les officiels nous en ont fait part.

Sir Taylor, Colonel Bellenger, M.R.Guillanneuf, M.P.Pintenat, Mme G.Loosmore déposant les cendrs et Mme C.Taylor (fille de G.Loosmore)
Sir Taylor, Colonel Bellenger, M.R.Guillanneuf, M.P.Pintenat, Mme G.Loosmore déposant les cendrs et Mme C.Taylor (fille de G.Loosmore)
les porte-drapeaux
les porte-drapeaux
1er R.I. dans le parc du château de Verneuil
1er R.I. dans le parc du château de Verneuil
la garde au drapeau
la garde au drapeau
les autorités civiles et militaires
les autorités civiles et militaires
1er R.I.
1er R.I.
les drapeaux
les drapeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.